Compte rendu de la réunion des élus de l’ouest métropole du 7 avril 2016

 

>>>> ( Cliquez ici pour obtenir le fichier PDF ) <<<<

 

Compte rendu réunion du 7 avril 2016
Pour les Élus : Mme Cassar (Pignan), M Audrin (St Georges d’Orques), M Breysse (Cournonterral), M Caizergues (Lavérune), M Véra (Saussan), Mme Cinçon (Pignan – adjointe à l’environnement et la mobilité) et Mme Wasselin (Pignan – déléguée à la commission des transport à la Métropole).

Pour le Coll5ctif : Mme De Tourdonnet (FCPE34), Mme Delobel, M Ars, M Moret, M Liopis (Agir Cournonterral), Mme Lagarrigue ( Montpellier – Association la ligne 5 c’est maintenant), M Amadou (Montpellier – village les Bouisses), Mme Ladrix, M Salin, M Morin (Collectif Lavérune), M Boisseau (FNAUT), Mme Roux (Transport Pour Tous Saussan), Mme Viallet, M Pourtier, M Petit (Transport Pour Tous Pignan).

Les Élus :
– Nous félicitent de notre activité car le collectif est une réussite et a servi à bouger les lignes.
– M Audrin : nous avons la chance avec Mme Cassar, en tant que vice-président, de siéger tous les lundis avec M Saurel qui est assez clair et de plus en plus clair. Après un niet catégorique suite à un coût très élevé (450 millions), les lignes commencent à bouger concernant la ligne 5.
– Nous allons (Élus et collectif) dans le même sens. Nous avons tous envie de la ligne 5 et nous jouons tous dans la même équipe !
Nous sommes la pour relayer vos demandes et les informations à M Saurel.

– Il propose des bus à haut niveau de service (BHNS), des lignes qui coûtent 2 fois moins cher (200 à 250 millions d’euros). Il faut trouver les meilleures solutions dans notre secteur.
– M Caizergues : Les politiques n’ont pas fait leur boulot concernant le rond point de Gennevaux ! Ça fait 30 ans que ce problème dure. L’État, la région, le département se rejettent la faute ! Une des priorités, c’est le rond point de Gennevaux, c’est indispensable mais pour que cela soit efficace il faut s’occuper aussi du rond point de Rieucoulon !
– Pour être entendu il faut travailler et développer des arguments car si le coût est une contrainte la priorité est le besoin de la population. Les populations de nos communes sont désespérées, ils subissent la pollution, il y a urgence à prendre des décisions et ne pas attendre 2025 !

Le Coll5ctif :
– Ce qui nous choque le plus, c’est le gaspillage des deniers publics (études et D.U.P) et le temps perdu ! Démocratiquement tout était fait et les populations des communes ont participé à l’enquête publique ! Le seul problème était le Parc Montcalm qui aurait du être vite résolu ! La première rame devait rouler en 2017 maintenant repoussé à 2025 ! c’est inadmissible et intenable pour les communes devant l’explosion immobilière avec souvent comme argument commercial de vente : la prochaine ligne de tramway !

Les Élus :
– Concernant les 400 millions, c’est faux de dire que nous avons cette somme d’inscrite au budget !

Le Coll5ctif :
– Remplacer une partie du projet par des BHNS va coûter plus cher en fonctionnement. Nous ne comprenons pas que des villes comme Lyon, Bordeaux, Paris, etc, empruntent car possibilité de prêt au taux au plus bas, pour réaliser de nouvelles lignes de tramway ou de métro ! La Métropole de Montpellier n’est pas plus endettée et donc doit emprunter et construire pour l’avenir.
La région, le département sont prêt à financer une partie du projet.
– Pour la première fois M Saurel cite dans le midi libre que le tronçon du bouclage de la ligne 4 appartient à la ligne 5 mais ces 1,2 km coûtent 44 millions ! Le tronçon le plus coûteux de la ligne 5 et qui ne va servir qu’aux Montpelliérains !
– Le tram c’est l’avenir et c’est indispensable pour les personnes en situation de handicap, les bus sont peu accessibles en fauteuil roulant.
– Attendre 2025, c’est inacceptable vu les constructions actuelles ! Le rond point de  Gennevaux ne peut pas servir pour 2 modes de transport (BHNS et tramway) ! C’est une priorité de faire traverser la Mosson à une voie de tramway.

Les Élus
– M Véra : L’assise des bus n’est pas la même que celle des tramways, ce problème a été soulevé au groupe de travail sur la mobilité et nous ne pouvons pas faire du tram sur une voie réservé aux bus !

Le Coll5ctif :
– Il faut arrêter de mentir sur le coût ! Il n’y a pas de finance mais c’est sûr qu’en changeant le tracé, une nouvelle D.U.P et de nouvelles études ça va augmenter le coût et faire perdre des années !
– Alors qu’il ne reste que 2 tronçons à réaliser : Lavérune – Saint Denis (6,5 km) et Saint Éloi – Clapiers (5 km) soit 11,5 km à 20 millions = 230 millions ! La région et le département attendent les dossiers de subventions ! Avec 50 M de la région, 31 M de l’État et 30 M du département, il faudrait 120 millions pour finir cette ligne, c’est trop pour la Métropole ?

Les Élus
– Les relations entre la région et la Métropole ont un peu changé et la situation est entrain d’avancer. L’engagement de Mme Delga porte aussi bien sur le Tram et sur le contournement Ouest. Elle s’est engagée, la région va nous aider, ça va se faire.

Le Coll5ctif :
– Nous sommes sur le podium concernant les villes embouteillées ! Peut être une fierté pour M Saurel de jouer avec Marseille et Paris ?
– Montpellier la surdoué : un enfant de Saussan subit 3 heures de transport par jour alors que nous sommes à 10 km de Montpellier (même temps que Montpellier – Perpignan).
– Il est inadmissible que les lycées de secteur soient à 1h30 des familles. Les enfants rament !
– La FCPE va lancer une étude sur l’évolution des temps de trajet.

Les Élus :
– L’ouest a été abandonné et M Saurel le réalise. Nous ferons remonter vos demandes mais nous marchons dans le même sens.
Nous organisons des réunions des maires de l’arc ouest et le débat est continuel lors des conférences des maires. Le président est
à l’écoute et les choses vont bouger dans les 2 à 5 ans.
– Il faut revoir le trajet, détour du parc Montcalm.
Le Coll5ctif :
– Sur le Coût, M Saurel n’est pas dans la réalité : La ligne 2 (voie unique) de Valencienne = 8 millions le km. A Besançon, 2
voies, 17 millions le km !
– M Saurel parle de BHNS donc en double voies car site propre c’est 10 millions le km ! BHNS c’est plus de bus, plus de
conducteurs, plus cher en fonctionnement ! Durée de vie d’un bus = 15 ans et d’un tramway = 30 ans.
– Il serait judicieux d’associer des citoyens, des experts aux groupes de travail des différents scénarios. Pour desservir d’autres
secteurs de Montpellier, d’autres possibilités peuvent être proposées. Il est urgent de trouver une solution.
– Pas d’intérêt d’attendre 9 an, c’est de l’irresponsabilité de la part de nos élus et de l’injustice car toutes les populations sont
concernées (les jeunes, les scolaires, les travailleurs, les familles, les chômeurs, etc.) et souffrent de cette situation.
Les Élus :
– Oui, 10 ans à attendre le contournement de l’ouest, c’est impossible, la situation n’est plus tenable.
– Nous avons demandé à M Saurel, que la situation aille le plus vite possible. Nos communes grossissent (Pignan : 650 logements,
Cournonterral : 700, Saussan : 227, Saint Georges : 350, Lavérune : 230, etc.) ,
– Nous allons relayer, très sérieusement, vos demandes pour la ligne 5 au président de la Métropole.
– La LICOM (liaison Intercommunale à l’Ouest de Montpellier) 18 ans qu’on en parle et rien ne se fait ?
Le Coll5ctif :
– Nous attendons des maires qu’ils demandent et votent la suspension du moratoire !
– La ligne 5, c’est l’accès à la santé, à l’éducation, à l’insertion, aux services publics, aux loisirs, etc.
– Mme Cassar : La ligne 5, c’est la possibilité pour des étudiants, des actifs de se loger dans l’ouest de Montpellier.
Les Élus :
– Saurel a été élu sur un programme (pas de tram sur le parc Montcalm).
– Année 2025, nous aurons la même problématique sur les bouchons de Rd5, il faut penser au prolongement de la ligne 2 avec un
lycée sur le secteur de Cournonterral afin d’inverser le flux de voitures. Il faut dépasser la réflexion de la ligne 5 et réfléchir sur le
prolongement de la ligne 2 (réserve foncière).
Le Coll5ctif :
– Le collectif « Transport pour Tous » a été créé justement pour penser à la problématique des dessertes de nos communes ! Il n’est
pas possible que les salariés fassent le tour de Pignan, Saussan, Lavérune pour rejoindre Montpellier.
– il faut faire en priorité la ligne 5 , après réfléchir au prolongement de la ligne 2, peut être la ligne 6 et des solutions annexes en
concordance avec les lignes de tram. .
Les Élus :
– Cournonterral est prêt à recevoir le Lycée afin d’inverser le flux ! Mutualiser les services : piscine, plateau sportif, zone d’activité,
etc. Mais la ligne 5 est prioritaire.
Le Coll5ctif :
– A Montpellier, dans les quartiers ouest, il y a un mécontentement général car les maisons ont du mal à ce vendre et à se louer
faute de tramway.
– Nous sommes heureux d’apprendre que les montpelliérains peuvent faire le tour de leur ville en 30 minutes (MAG de la
Métropole).
– Gros investissement dans le Zoo du Lunaret sans penser à sa desserte (ligne 5).
– Nous demandons à nos élus de proximité de défendre le tramway sur l’argument : Tram = Racaille !
Les Élus :
– Le vote extrémiste monte dans notre canton.
– Nous sommes traumatisés par la situation et sommes pour la priorisation et la programmation des travaux de la ligne 5.
– Par rapport au lycée, Mr Caizergues demande une concertation des maires de l’Ouest.
Le Coll5ctif :
– Georges Frèche avait programmé la mise en service d’une ligne de tramway tous les 5 ans. Il y a une rupture du rythme alors
que l’urbanisation est continue ? Le transport est en retard.
Les Élus :
– Prend note qu’un compte rendu de cette réunion leurs sera remis.
– M Audrin nous donne rendez vous à Saint Georges le 7 juin pour une suite à cette réunion
Le Coll5ctif :
– Nous avons eu des arguments indignes et irrespectueux de la part du président de la Métropole. Nous sommes un collectif non
politique avec des membres divers et non pas des excités comme il a été dit par M Saurel lors du conseil de la Métropole de
Janvier 2016, qui lors de cette séance à résumé un rapport d’enquête publique de plus de 300 pages à 3 lignes ! M Saurel est le
seul élu à nous ignorer et à ne pas vouloir rencontrer le Coll5ctif ligne 5 !
– Le collectif demande la réalisation de la ligne 5 telle que prévue par la DUP ( avec contournement du parc Montcalm) et un
démarrage rapide des travaux en 2016.
Le Coll5ctif ligne 5 remercie Madame Cassar d’avoir organisé cette réunion
ainsi que les maires et élus présents

 

 

Tramway ligne 5

Bonjour à toutes et à tous

comme toutes les études le prouvent le tramway est un des transports en commun les plus respectueux de l’environnement.
1. Le tramway ne pollue presque pas, c’est  un mode de transport durable. 
2. Il ne consomme pas de pétrole,  énergie fossile non renouvelable, contrairement aux automobiles. Les émissions en gramme de CO2 par kilomètre (gCO/ km / personne):
  • Vélo, marche : 0
  • Tramway : 20
  • Bus : 80
  • Voiture en ville (personne seule) : 310
3. Ceux qui prennent le tramway utilisent moins leur voiture individuelle et plus d’autres transports doux (marche, vélo, trottinette, roller…)
Résultat : le tramway réduit nettement la pollution dans les villes, notamment les émissions de gaz à effet de serre, les nuisances sonores, mais aussi les accidents de la route. Il permet également d’augmenter les zones piétonnes, d’installer des voies cyclables, de créer des espaces verts
Pour en débattre nous vous invitons 
à une réunion publique jeudi 5 novembre 
au Château de Lavérune (salle médiévale) à partir de 18h30
En présence de chercheurs, médecins  et de spécialistes de la pollution de l’air et des effets des polluants sur la santé publique 
 
A très bientôt. Faites passer l’info autour de vous
Bien cordiaL5ment,

 

Le Collectif Ligne 5
 
Collectif  Lavérune Ligne 5,  Collectif Agropolis Ligne 5, Agir à Cournonterral, Collectif « Transport pour Tous » de Pignan, Collectif Estanove/Chamberte pour la L5, Association St Jean de Védas Environnement, Comité de quartier Clerondegambe, Association Pavé, Association Les Vestales, Association de quartier Ovalie-Providence,  Ligne 5 Montpellier-Village/ les Bouisses,  Association Clapiers durable,  Association Bois de Montmaur,  Association « La Ligne 5 c’est maintenant »,  la FNAUT (fédération nationale des associations d’usagers des transports publics)

Compte rendu de la réunion du 30 septembre

Ce mercredi 30 septembre marquait la reprise des activités de l’association « Agir à Cournonterral ». Après un rapide mot de bienvenue aux nouveaux arrivants, le président à abordé les 4 points à l’ordre du jour.

  • L’association était présente à la foire aux associations. Le stand, préparé très rapidement (notre participation n’a été validée par la municipalité que 4 jours avant !), a rencontré un franc succès et a donné une bonne visibilité de notre association pour la population.  Sur les deux premières heures, les bulletins d’adhésions prévus ont été distribués en totalité. Nous avons pu discuter de nos projets avec nombre de Cournonterralais, et reçu de vifs encouragements à poursuivre notre action.
  • Ensuite, la ligne 5 du tramway est évoquée par Norbert qui rappelle les origines et les objectifs du collectif « tramway, ligne 5 », avec des manifestations prévues le 5 de chaque mois, les 2 prochaines étant :
  1. le 5 octobre, rencontre avec les fédérations de parents d’élèves
  2. le 5 novembre, rencontre avec des universitaires, des chercheurs et des étudiants à Agropolis
  • Le troisième point, était le développement du commerce et de l’artisanat. Là aussi, notre association ne peut que se féliciter d’avoir été à l’initiative de la nouvelle association des acteurs économiques de Cournonterral, qui vole désormais de ses propres ailes, en toute indépendance. Notre groupe de travail reste en veille sur les questions économiques et liées au développement de la commune. Du reste, nous serons toujours là pour donner un coup de main à cette nouvelle association.
  • Enfin, le groupe de travail sur les installations sportives a fait un point sur ses avancés. Le projet de maintien des installations sportives actuelles au centre du village est quasiment ficelé et le chiffrage est en cours. Au cours de la discussion, il a été annoncé que la commune s’était rapprochée du club de foot afin de promettre la création d’un terrain synthétique à la place du terrain stabilisé actuel.  Espérons que cela ne soit pas une simple rumeur, et que nos enfants puissent pratiquer leurs sports favoris en toute sécurité au plus prés du village.

La prochaine réunion aura lieu le mercredi 18 novembre et deux nouveaux thèmes seront abordés : la circulation et le stationnement, ainsi que le développement des pistes cyclables.